Monographies
des communes du canton du Cateau-Cambrésis

Reumont

À propos de la monographie de REUMONT

La monographie de Reumont est la 14e des 17 monographies du canton du Cateau réalisées en 1899 à la demande de l'inspection primaire du Quesnoy. Rédigée par Joseph LEBLANC, instituteur, elle comporte 52 pages manuscrites, dont l'écriture particulièrement grande contraste avec les autres textes.

Le contenu

Le plan demandé par l'inspecteur est bien respecté (les questions sont même recopiées !), mais peu de développements sont donnés : l'auteur va à l'essentiel et s'acquitte de sa tâche. Il faut dire à sa décharge que cette tâche n'a pas du être facile pour la partie historique notamment, car peu de recherches et de documents sont accessibles pour la communue de Reumont.

Aussi de nombreux paragraphes commencent par des expressions telles que : "suivant une légende", "au dire des anciens", les vieillards de 85 et 90 ans ont souvenir", "suivant les légendes traditionnelles"... J'en ai relevé 21 ! A défaut de pouvoir consulter des travaux historiques, l'auteur s'est donc bien livré à des enquêtes auprès des habitants, et émet des réserves par honneteté intellectuelle...

Cette monographie n'est donc pas sans intérêt, car elle nous fait entrevoir des aperçus sur un passé très riche, ayant laissé de passionnants vestiges. Au XIXe siècle, de nombreux objets gallo romains sont mis au jour, traités comme ils l'étaient à l'époque (fouilles anarchiques et privées, détournement d'objets, attributions des objets d'art aux Romains, références à l'époque de César...)."Suivant la légende locale les Gaulois se plaisiaient sur le territoire de cette commune à cause du sol entièrement boisé et de l'élévation du terrain."

On y trouve aussi l'évocation de l'ancien marais situé au centre du village (le "bouland"), qui aurait aspiré un cavalier autrichien et son cheval en 1794, de la fontaine Pierre située à l'entrée de l'église dont l'eau était réputée bénéfique, et d'un énorme tilleul dont le tronc présentait un espace pour le passage et qui était le lieu de cérémonies lors des baptêmes, enterrements et fêtes : à l'époque de Joseph LEBLANC, tout cela avait déjà disparu.

Force est de constater que plus de 100 ans après, nous n'avons pas beaucoup avancé dans la connaissance du passé extraordinairement riche de cette commune !

Les illustrations

Le manuscrit ne comporte aucune illustration.

Transcripteur : Jacques BOUVART
Introduction : Christiane BOUVART



Télécharger la retranscription en PDF (2,1 Mo)

Consulter les scans du document original


Le contenu de ce site est sous licence Creative Commons CC BY-NC-ND 3.0