Monographies
des communes du canton du Cateau-Cambrésis

Honnechy

À propos de la monographie d'HONNECHY

6e de la série des monographies de 1899 des communes du canton du Cateau, la monographie d’Honnechy est de taille moyenne (56 pages manuscrites y compris la couverture et les illustrations) et présente quelques aspects tout à fait originaux.

L’écriture est dans l’ensemble soignée et les mots incertains sont rares. Cependant, le plan de l’ouvrage est peu apparent, ce qui ne facilite pas la lecture. Il faut pourtant passer outre car le contenu le mérite.

Le contenu

La Géographie physique est rapidement traitée, dans laquelle s’intègrent déjà des considérations historiques, notamment par rapport à l’étymologie. Et tout de suite, une anecdote inédite nous est livrée, concernant la vaine tentative de Maurois d’annexer une partie du territoire d’Honnechy (Pas la moindre trace de cet incident dans la monographie de Maurois).

La partie proprement historique s’intitule ici « La Seigneurie, La Commune. » Elle s’attarde sur les XIIeet XIIIe siècles, puis reproduit un acte de mariage du XVIIIe siècle.

Puis, l’auteur évoque la voie romaine, le cimetière, l’église dédiée à Saint Martin et les chapelles.

Suit alors une longue évocation du passage du roi Dagobert et de son ministre Eloi dans le village. Cette partie est d’autant plus intéressante qu’elle reproduit de larges extraits de textes désormais introuvables sur cet événement légendaire et sur les coutumes qui s’en sont suivies.

Vient ensuite le chapitre sur les écoles, bien documenté, les listes habituelles des instituteurs et institutrices, des maires et des curés, des précisions sur l’évolution de la population au cours du dernier siècle et sur les particularités des habitants.

Les illustrations

Outre le plan du territoire de la commune et la photographie panoramique placée en début d’ouvrage, nous trouvons :

  • Sept photographies, le plus souvent mal conservées, et donc peu lisibles ;
  • Un plan du cimetière ;
  • Et surtout, trois pages sur lesquelles ont été collés des tissus de fabrication locale. Les scans de ces trois pages, réalisés en couleur, se trouvent joints aux scans du manuscrit.

Le transcripteur,
Jacques BOUVART



Télécharger la retranscription en PDF (5,6 Mo)

Consulter les scans du document original


Le contenu de ce site est sous licence Creative Commons CC BY-NC-ND 3.0