Monographies
des communes du canton du Cateau-Cambrésis

La Groise

À propos de la monographie de LA GROISE

5e de la série des monographies de 1899 des communes du canton du Cateau, la monographie de La Groise est de taille modeste (28 pages manuscrites y compris la couverture, la page de garde et le plan) mais ne manque pas pour autant d’intérêt.

La 1ère chose que l’on remarque quand on compulse l’édition manuscrite, c’est le grand soin apporté à la présentation, assortie d’un texte à l’écriture élégante. Avec ses encadrements et ses traits de séparation, c’est l’une des plus belles monographies de la série, et nous avons tenté d’en restituer l’esprit dans la version tapuscrite.

Le contenu

La Géographie physique, bâclée en quelques pages, ne semble pas avoir intéressé outre mesure notre auteur qui a consacré son attention à la 2e partie, la Géographie historique. C’est là qu’il nous présente l’étymologie de La Groise et de ses hameaux et lieux-dits.

Si le chapitre « Les événements remarquables » ressemble trait pour trait à la partie correspondante de la monographie de Catillon (« Catillon de la Renaissance à la Révolution », titre ajouté) sans qu’on puisse dire qui a copié sur l’autre, le personnage célèbre qui a vécu fin XVIIIe siècle-début XIXe siècle (le curé Jacques Lesnes) est parfaitement original. Il en est de même pour Saint Etton, l’un des saints protecteurs du village, un saint qui, malgré une phonétique prometteuse, reste paradoxalement peu connu.

Après la présentation de l’église et des chapelles, c’est dans le cimetière de La Groise que nous trouvons le deuxième personnage célèbre de La Groise, Louis Antoine Maximilien Bricout de Cantraine, dont l’auteur ne nous rapporte que l’inscription du monument funéraire élevé à sa mémoire.

L’évocation de la liste des enseignants est l’occasion d’une brève histoire des écoles de La Groise. Viennent ensuite la liste des maires et des curés, l’évolution de la population et quelques mots sur les particularités des habitants de la commune.

Les illustrations

En fait, il n’y a qu’une illustration dans cet ouvrage, et c’est le plan de la commune (réalisé avec soin, comme le reste du manuscrit).

Le transcripteur,
Jacques BOUVART



Télécharger la retranscription en PDF (3,5 Mo)

Consulter les scans du document original


Le contenu de ce site est sous licence Creative Commons CC BY-NC-ND 3.0